Les meilleurs remèdes contre les allergies saisonnières

Les meilleurs remèdes contre les allergies saisonnières

Ce printemps, essayez ces remèdes pour les reniflements et éternuements liés aux allergies

Traiter les allergies saisonnières

Si vous faites partie des 30 % de français qui souffrent de rhinites allergiques – terme médical désignant l’écoulement nasal, la congestion, les éternuements et les démangeaisons oculaires causés par l’exposition à des allergènes aéroportés – faites attention.

« Dans la plupart des régions de France, le pic des allergies de printemps se situe la troisième semaine de septembre, mais les symptômes peuvent persister jusqu’en décembre ».

La faute en revient aux pollens de mauvaises herbes (principalement l’herbe à poux) et aux spores de moisissure (dans le sol, les plantes et la végétation en décomposition) dont l’organisme prend les protéines pour des envahisseurs.

Le système immunitaire réagit de manière excessive en produisant des anticorps qui se dirigent vers les cellules qui libèrent de l’histamine et d’autres produits chimiques, provoquant ainsi la réaction.

Vous pouvez développer une rhinite allergique à tout âge, bien que l’enfance ou le début de l’âge adulte soient les plus fréquents (les symptômes diminuent généralement avec l’âge).

Les femmes y sont légèrement plus sensibles que les hommes, tout comme celles qui ont des antécédents de dermatite atopique ou d’eczéma. « La tendance à être allergique est héréditaire, mais il existe d’autres facteurs, notamment les carences en vitamine D, l’obésité et l’exposition à la fumée et à la fumée de cigarette ».

Pour aider à prévenir une réaction, il faut consommer suffisamment de vitamine D, éviter de fumer, utiliser des oreillers et des couvre-matelas pour limiter le contact avec les acariens, et garder les fenêtres de la voiture et de la chambre fermées pour limiter le contact avec les pollens et les spores.

Si vous portez des lentilles de contact, envisagez des produits jetables quotidiens, car les allergènes peuvent s’accumuler à la surface des lentilles au fil du temps.

Lorsque les allergies saisonnières ne sont pas traitées, ce n’est pas seulement votre qualité de vie qui en souffre. « Plus votre rhinite allergique est persistante et grave, plus vous risquez de développer de l’asthme ».

Consultez un médecin ?si vous avez des symptômes persistants qui interrompent votre sommeil, si vous souffrez déjà d’asthme ou si les traitements en vente libre ne fonctionnent pas après une semaine d’utilisation.

Dans le cas contraire, vous pouvez envisager les remèdes suivants.

Les antihistaminiques oraux

Exemples : Les comprimés d’Aerius contre l’allergie (24 heures) sans somnolence (en savoir plus ici)

Comment ils fonctionnent

Les antihistaminiques oraux bloquent les récepteurs chimiques de notre corps qui réagissent aux histamines. Ils ne guérissent pas les allergies, ils contrôlent juste les symptômes [comme l’écoulement nasal et les démangeaisons].

Des ingrédients plus récents (ou de « deuxième génération »), tels que la fexofénadine (dans l’Allegra-D), la desloratadine (dans l’Aerius), la loratadine (dans la Claritin), la cétirizine (dans la Reactine) et le maléate de chlorphéniramine (dans le Tylenol), procurent un soulagement plus durable avec moins d’effets secondaires.

Ce qu’il faut savoir

Suivez les instructions sur l’emballage et prenez-le quotidiennement pendant toute la durée de la saison des allergies. Consultez d’abord votre médecin si vous souffrez d’une maladie sous-jacente, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, ou si vous prenez d’autres médicaments.

Évitez l’alcool, la conduite ou l’utilisation de machines lorsque vous prenez des produits contenant de la diphenhydramine, qui peuvent provoquer une somnolence diurne.

Les solutions plus naturelles

Le nettoyage quotidien de votre nez

Les pollens adhèrent à nos muqueuses. Essayez de nettoyer vos voies nasales à l’aide d’un neti pot, d’un irrigateur de sinus ou d’huiles nasales.

La gestion du stress

Les hormones du stress font des ravages dans l’organisme et surtout dans le système immunitaire, ce qui aggrave encore les allergies saisonnières.

Envisagez des méthodes de gestion du stress telles que la méditation, la prise de temps pour prendre soin de vous et évitez de trop vous engager dans votre emploi du temps.

Essayer l’acupuncture

Lorsque les allergies sont traitées par l’acupuncture, les déséquilibres sous-jacents du corps sont traités. Un plan de traitement est élaboré pour soulager les symptômes aigus des allergies tout en traitant les problèmes de fond qui contribuent à la réaction de l’organisme aux allergènes.

Explorer les remèdes à base de plantes

La pétasite est une herbe qui provient d’un arbuste européen et qui a montré son potentiel pour soulager les symptômes d’allergies saisonnières, en agissant de manière similaire aux antihistaminiques.

La quercétine est un nutriment présent dans les oignons, les pommes et le thé noir dont la recherche a montré qu’il bloquait la libération d’histamines.

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreuses solution pour vous débarrassez de vos allergies saisonnières. Le mieux étant de traiter à la fois les symptômes mais aussi le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *