8 façons de prendre soin de votre système immunitaire pendant la chimio

8 façons de prendre soin de votre système immunitaire pendant la chimio

Dans de très nombreux cas, la chimiothérapie peut contribuer à diminuer la taille des tumeurs ou à les empêcher de croître. Cependant, certains types de médicaments de chimiothérapie peuvent aussi affaiblir votre système immunitaire. Cela peut vous prédisposer aux infections.

Vous trouverez ci-dessous huit étapes très simples pour protéger votre système immunitaire durant la chimiothérapie et préserver votre énergie.

1.  Renseignez-vous sur les médicaments protecteurs

Demandez à votre médecin si vous devez prendre des médicaments protecteurs pour renforcer votre système immunitaire ou prévenir une infection.

Si vous présentez un risque élevé d’infection, il pourrait vous prescrire des facteurs de croissance, également appelés facteurs de stimulation des colonies (FSNC). Les traitements contre les LCR peuvent être administrés sous forme d’injection ou de patch cutané. Ces traitements contribuent à favoriser la croissance des cellules sanguines et à réduire le risque d’infection. Toutefois, ils peuvent également entraîner des effets secondaires graves, le plus souvent temporaires.

Si votre système immunitaire est très affaibli, votre médecin peut également vous recommander des antibiotiques prophylactiques. Il s’agit de médicaments antibactériens, antiviraux et antifongiques.

Consultez votre médecin pour en savoir plus sur les avantages et les risques potentiels de la prise de ces médicaments pour les patients cancéreux sous chimiothérapie.

2.  Se faire vacciner contre la grippe chaque année

Se faire vacciner chaque année contre la grippe permet de réduire le risque de contracter la grippe, une maladie potentiellement mortelle.

Selon les autorités, le vaccin contre la grippe peut être administré deux semaines avant la chimiothérapie ou entre les cycles de chimio.

Certains autres vaccins sont également dangereux pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Consultez votre médecin pour savoir quels vaccins sont sûrs et recommandés dans votre cas.

3.  Adoptez un régime alimentaire nutritif

Une mauvaise alimentation peut affaiblir votre système immunitaire. En retour, cela augmente vos chances de tomber malade. C’est pourquoi il est si important d’avoir une alimentation nutritive, avec suffisamment de calories et de nutriments pour répondre aux besoins de votre corps.

Cela peut parfois être difficile à faire, surtout si le cancer ou les traitements anticancéreux ont affecté votre système digestif ou votre appétit. Pour élaborer un plan alimentaire qui vous convient, votre médecin peut vous encourager à rencontrer un nutritionniste. Dans certains cas, il pourra vous recommander des compléments alimentaires, des gavages ou des injections intraveineuses pour répondre à vos besoins nutritionnels.

Certains germes peuvent être transmis par des aliments et des boissons contaminés. Pour vous protéger, lavez les fruits et légumes crus avant de les consommer. Cuisinez soigneusement tous les produits d’origine animale, y compris la viande, les œufs et les produits laitiers.

4.  Lavez-vous les mains régulièrement

Une excellente hygiène des mains est essentielle, particulièrement lorsque votre système immunitaire est affaiblit. Vous devez vous laver régulièrement les mains, surtout à l’eau chaude et au savon, pour réduire les risques de maladie :

  • avant de manger, de vous moucher ou de vous toucher le visage
  • après avoir passé du temps dans des lieux publics ou avec des personnes malades
  • après avoir utilisé les toilettes, touché les ordures ou manipulé des produits ou des déchets d’origine animale

Utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool pour vous nettoyer les mains lorsqu’il n’y a pas de savon ou d’eau disponible.

Il est également important de prendre régulièrement une douche ou un bain et de se brosser les dents tous les jours.

5.  Limitez les contacts avec les personnes malades

Essayez de ne pas passer de temps avec des personnes qui ont de la fièvre, la grippe ou d’autres infections. Si quelqu’un chez vous est malade :

  • Évitez autant que possible de passer du temps dans la même pièce qu’eux.
  • Évitez de partager des produits personnels avec cette personne, comme des oreillers ou des serviettes.
  • Lavez toutes les surfaces et les objets qu’elle aurait pu toucher.
  • Lavez-vous régulièrement les mains à l’eau et au savon.

Vous devez également essayer d’éviter les grandes foules. Certaines personnes dans une foule peuvent avoir des infections virales ou autres.

6.  Éviter de toucher les déjections animales

Si vous avez des animaux de compagnie ou du bétail, demandez à quelqu’un d’autre de prendre la responsabilité de nettoyer leurs cages, réservoirs, enclos ou litières. Évitez de toucher les déchets d’animaux, ainsi que le sol qui pourrait être contaminé par des déchets d’animaux. Si vous devez manipuler ces objets, portez des gants de protection et lavez-vous ensuite les mains.

Il est également conseillé de limiter vos contacts avec les couches et les selles des autres personnes.

7.  Signalez immédiatement les signes d’infection

Soyez attentifs aux signes et symptômes de l’infection, tels que :

  • fièvre
  • vomissement
  • diarrhée
  • toux
  • mal de gorge
  • congestion nasale
  • une rougeur, une chaleur, un gonflement ou une douleur dans une partie quelconque de votre corps
  • les changements d’état mental

Si vous pensez être atteint d’une infection, contactez immédiatement votre équipe de soins contre le cancer. Un traitement précoce pourrait vous aider à vous rétablir plus rapidement et à réduire le risque de complications.

8.  Demandez des informations sur des activités spécifiques

Il existe d’autres stratégies que vous pouvez suivre pour vous protéger contre l’infection dans des situations spécifiques. Demandez à votre équipe de soins contre le cancer si elle a des conseils sur les mesures que vous pouvez prendre pour rester en sécurité quand :

  • vous vous rendez à l’hôpital ou dans d’autres centres de soins
  • durant l’accomplissement des tâches ménagères et des activités d’autosoins
  • quand vous passez du temps dans les lieux publics ou privés
  • quand vous souhaitez voyager

Pour résumer

Les traitements de chimiothérapie peuvent avoir un impact sur votre système immunitaire et réduire la capacité de votre corps à combattre les infections. C’est pourquoi il est important que vous preniez des mesures actives pour vous protéger contre les infections.

Demandez aux membres de votre famille et à vos amis de prendre en charge les tâches qui pourraient vous mettre en danger, comme le nettoyage des animaux domestiques ou le ramassage des ordures. Discutez avec votre équipe de soins du cancer des autres mesures à envisager, comme la prise de médicaments préventifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *