10 conseils pour améliorer l’adaptation de votre enfant en crèche

10 conseils pour améliorer l’adaptation de votre enfant en crèche

L’adaptation à la crèche est vraiment nécessaire. Il s’agit de laisser un repère à votre enfant pour le familiariser avec ce nouvel endroit. La période d’adaptation commence généralement par la découverte des zones d’accueil pour les enfants et les professionnels. Il est également important que le bébé et sa mère, jusque-là au stade des « soins maternels », se concentrent sur l’éventuelle séparation. Voici quelques conseils pour vous aider à améliorer l’adaptation de votre enfant en crèche.

  • Prenez un rythme progressif

L’entrée dans une crèche est un changement majeur dans la vie d’un bébé. Il faut donc le faire progressivement pour qu’il puisse se retrouver et s’adapter à son nouvel environnement : son emplacement, son odeur, le bruit, le personnel, les autres enfants, etc. 

Les parents doivent informer les professionnels lorsqu’ils sont prêts à la séparation.  Et ils sont également les premières personnes aptes à décider si leurs enfants sont prêts pour une place en crèche. En effet, les parents connaissent mieux leurs enfants : leurs réactions, leurs tempéraments. Les professionnels soutiennent ce type de réflexion parentale à travers la performance de leurs enfants.

  • Paramétrer chaque adaptation

Chaque bébé, comme chaque famille, possède sa propre manière de familiarisation. L’adaptation est donc le moment idéal pour que les parents et les professionnels se comprennent, se fassent confiance et se lient avec les enfants.

Chaque établissement a également son propre mode de fonctionnement. Une bonne communication avec l’équipe permettra de déterminer les besoins et les habitudes du bébé.  C’est aussi une manière appropriée d’établir une continuité entre la famille et la crèche.

  • Echanger avec le responsable

C’est une façon de passer le relais, pour un seul but : le bien-être du bébé. Transmettez les petites habitudes de votre bébé sans hésitation lors de l’inscription en creche. Dressez une liste. La continuité est en effet la clé pour que votre bébé se sente rapidement en sécurité dans le nouvel environnement.

  • Bien se connaitre avant l’intégration à la crèche

Il est important pour la famille et le personnel de l’établissement de bien se connaître pour faciliter l’adaptation en crèche avant l’accueil des jeunes enfants. Parfois, les bébés éprouvant des difficultés ont besoin de soutiens spécifiques pour épargner leur angoisse. En tant que parent, vous avez la responsabilité de communiquer à l’éducateur toutes les informations sur votre enfant pour le protéger. D’autre part, l’établissement vous informera également de leurs méthodes pour vous assurer qu’ils peuvent vous aider.

  • Ayez confiance en vous et aux professionnels 

Le temps d’adaptation est également conçu pour vous assurer des compétences de l’équipe de pépinière. Il est important d’avoir confiance en la garde de soins de votre choix. N’oubliez pas que le personnel de la garderie est formé pour prendre soin des bébés. C’est leur travail !

Souvenez-vous également qu’il ne s’agit pas d’une « compétition »: ils n’ont qu’une mère et un père, c’est vous! Vous ne laissez pas votre bébé à un étranger, mais le confiez à quelqu’un qui est capable, afin que vous puissiez continuer votre travail.

  • Une séparation en amont fonctionne bien

Le fondement de la sécurité émotionnelle commence dès la naissance. 

Bien avant la place en crèche, apprenez à rassurer votre enfant. Un fondement solide permettra à votre bébé de mieux s’adapter au nouvel environnement. En entrant dans la crèche, cette solide base émotionnelle le séparera plus calmement.

  • Soyez positive par rapport à cette séparation 

Si vous n’êtes pas serein quand vous partez le matin, votre bébé peut le ressentir et pleurer. Dites- vous que cette séparation est bonne pour plusieurs raisons : la croissance du bébé et pour que vous puissiez reprendre votre vie en dehors d’être parent.

  • Anticipez la séparation 

En effet, cela affectera votre congé de maternité. Mais cela vous aidera à équilibrer les contraintes que vous devez accepter avec vos exigences professionnelles dans le plan d’adaptation à la crèche. Vous devez vous préparer à la reprise de votre travail.

  • Rassurez votre enfant

Même très petit, expliquez-lui que vous allez devoir le confier à la crèche, quelqu’un prendra soin de lui, etc. Gentiment, de préférence heureux et assurés. Il vous comprendra. Les bébés se sentiront plus ou moins en sécurité.

  • Dites-lui ‘au-revoir’ 

Quand vous partez, tâchez de vous séparer en douceur et éviter de pleurer, cela rendra votre bébé malheureux. Dites-lui que vous l’aimez.  À votre retour, veuillez faire de même. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *