Test de l’eau du robinet : Ce qu’il faut savoir

Test de l’eau du robinet : Ce qu’il faut savoir

Les mesures du pH

Le potentiel Hydrogène (ou pH) caractérise la concentration d’une eau ou d’une solution aqueuse en ions hydrogène libre (H+).

Plus simplement, il mesure l’acidité ou la basicité d’une solution.
Ainsi, dans un milieu aqueux, on considère qu’une solution avec :

  • Un pH inférieur à 7 est acide
  • Un pH proche ou égal à 7 est neutre
  • Un pH supérieur à 7 est basique

Le pH des eaux naturelles est lié à la nature géologique des terrains traversés. En régions granitiques ou schisteuses, en zones de tourbières ou forestières, les eaux ont un pH acide (< 7). En régions calcaires, les eaux ont un pH basique (> 7).

Le pH n’a pas d’effet direct sur la santé mais il présente certains inconvénients :

  • Une eau acide et agressive (0 < pH < 7) corrode les parties métalliques des canalisations de distribution (libération de métaux). Le risque sanitaire est alors fonction des métaux qui passent en solution dans l’eau

Par ailleurs, la pérennité des installations est en jeu, surtout sur les circuits d’eau chaude, où la température accentue la corrosion.

L’eau baisque ou alcaline (7 <pH <14) réduira l’efficacité de la désinfection au chlore. Il est recommandé de ne pas utiliser cette eau dans les toilettes lorsqu’elle dépasse 9 unités de pH. En fait, cette eau peut provoquer une irritation des yeux et une détérioration de l’état de la peau.

Étant donné que l’échelle est logarithmique, une différence d’unité de pH correspond à un changement décuplé. Par exemple: l’acidité de l’échantillon pH 5 est 10 fois celle de l’échantillon pH 6, avec une différence de 2 unités, soit 6 à 4, ce qui signifie que l’acidité est 100 fois, et ainsi de suite

Mesurer les nitrates de l’eau du robinet

La présence de nitrate (NO 3) dans l’eau est une cause naturelle de conversion de l’azote dans l’eau et le sol, mais elle provient également des activités humaines (eaux usées agricoles, urbaines et industrielles). La teneur en nitrate doit être inférieure à 50 mg / l pour qualifier l’eau en France.

Pourquoi surveiller la teneur en nitrate de l’eau du robinet ?

Le nitrate est transformé en nitrite par l’organisme. Ceux-ci sont particulièrement dangereux pour les personnes particulièrement vulnérables (fœtus, bébés et donc femmes enceintes ou allaitantes). Le nitrite favorise la conversion de l’hémoglobine en méthémoglobine. La méthémoglobinémie plasmatique, communément appelée «syndrome du nourrisson bleu», provoque l’interruption du transport de l’oxygène dans les cellules.

De plus, la combinaison de nitrite ou de nitrate avec des protéines de viande forme des nitrosamines, qui est répertoriée comme cancérogène par l’Organisation mondiale de la santé. Aujourd’hui, certains scientifiques espèrent prouver que le nitrate peut être à l’origine de cancers gastriques, de malformations congénitales, d’hypertension artérielle, de goitre et de sarcome.

Les mesurers du chlore de son eau courante

Le chlore est utilisé comme désinfectant pour éliminer les bactéries pathogènes et assurer l’hygiène et la sécurité du transport de l’eau dans les pipelines.

Selon les normes françaises, la teneur en chlore libre à la sortie du robinet doit être de 0,1 mg / L, et la teneur en chlore libre à la sortie du réservoir de stockage doit être d’au moins 0,3 mg / L.

Cependant, le chlore gazeux peut irriter les voies respiratoires lorsqu’il est inhalé et est un produit toxique. L’utilisation de chlore dans l’eau peut conduire à la formation de trihalométhanes potentiellement cancérigènes (risque pour la vessie, le côlon et les femmes enceintes). Cependant, les recherches actuelles n’ont pas démontré les effets cancérogènes potentiels de la perchlorination sur l’homme.

Si l’odeur du chlore ne vous convient pas: versez de l’eau dans une bouteille d’eau en verre ouverte.Après une heure de traitement, le chlore est un gaz volatil, et votre eau aurait dû perdre ce goût et cette odeur. Pour augmenter la vitesse de traitement, vous pouvez garder la bouteille d’eau en verre fraîche, réduisant ainsi la solubilité du chlore dans l’eau.

Selon certaines études, si les trihalométhanes (sous-produits chlorés) vous inquiètent du risque de cancérogenèse fœtale et de toxicité pour la reproduction, l’eau bouillante peut réduire sa concentration de 60% à 98%.

Y a t-il du cuivre dans l’eau de distribution ?

Le cuivre est un oligo-élément essentiel pour la santé. L’apport quotidien en cuivre devrait être d’environ un à deux milligrammes. Le cuivre existe dans l’air, notre nourriture et notre eau. En raison de la corrosion, les tuyaux en plomb augmenteront considérablement la teneur en cuivre de l’eau.

Pourquoi surveiller régulièrement la teneur en cuivre de notre eau ?

 Des carences ainsi qu’un excès de cuivre peuvent être dangereux pour votre santé.

  • En cas de carence :
    Une carence en cuivre peut provoquer une anémie, une circulation cardiaque et sanguine anormale et une déformation osseuse. Une consommation trop faible de cuivre affectera le fonctionnement normal du foie, des reins, du cœur et du cerveau. Il favorise également la glycosylation, un phénomène qui accélère le vieillissement des organismes.
  • En cas d’excès :
    Une trop forte absorption de  cuivre peut entrainer une cirrhose du foie ainsi qu’un cancer du foie. Il pourrait être également responsable de la maladie d’Alzheimer.

Du fer dans l’eau du robinet ?

Le fer est un ingrédient très courant dans la croûte terrestre. C’est un élément essentiel de la fonction humaine. Par exemple, il peut être utilisé pour la composition de l’hémoglobine, et notre besoin quotidien moyen est de 10 mg par jour (varie selon l’âge et le sexe).

Le taux d’absorption du fer des nourrissons est de 1% à 70% et celui des jeunes enfants de 10%. Les adultes absorbent de 3% à 10% (les femmes absorbent quatre fois plus d’énergie que les hommes).

L’apport alimentaire est la principale source de nourriture. L’absorption est strictement contrôlée par le corps humain et l’intoxication alimentaire est anormale. Trop de fer peut provoquer une hémochromatose, ce qui peut entraîner des lésions tissulaires, généralement causées par une quantité inappropriée de comprimés de fer.

Les populations les plus carencées en fer sont les enfants et les femmes. Ces carences peuvent provoquer une anémie.

Il peut y avoir de nombreuses raisons à sa grande présence dans l’eau, telles que les eaux usées industrielles, la corrosion des tuyaux métalliques, la dissolution des roches et des minerais, le drainage des mines d’acide et l’utilisation de sels de fer comme coagulants.

La norme dans l’eau est fixée à 0,2 mg/L.

Les carences en fer peuvent entraîner les symptômes suivants :

  • Diminution des capacités physiques et intellectuelles
  • Diminution de la résistance aux infections
  • Hausse de la mortalité chez les nouveaux nés
  • Pâleur, fatigue
  • Complications lors de la grossesse

En cas d’excès :

Un excès de fer dans l’eau provoque  des désagréments d’ordre esthétique et organoleptique :

  • Coloration de l’eau de couleur rouille (d û à la réaction des sels de fer avec l’eau qui forment des hydroxydes insolubles qui sédimentent sous la forme d’un limon de couleur marron à rouge-orangé).  Elle peut alors  tâcher le linge , les accessoires de plomberie ainsi que les sanitaires et baignoires …
  • Augmentation de la turbidité
  • Donne un goût désagréable et métallique à l’eau : le seuil gustatif reste  très subjectif  et variable . Il serait  de 0,04mg/L pour 5% de la population et de 3,4 mg/L pour 50% de la population.
  • Dans les canalisations, il peut entrainer des dépôts et réduire le débit.

Pour la santé :

  • Il augmente le risque de corrosion des canalisations dû au développement de ferrobactéries (micro-organismes qui utilisent l’oxydation du Fer pour croître.), ce qui entraîne une libération de métaux dans l’eau
  • Il peut neutraliser des désinfectants ce qui entraîne  le développement  de micro-organismes

La dureté de l’eau / Titre Hydrotimétrique

La dureté de l’eau (ou Titre Hydrotimétrique) révèle le taux de minéralisation de votre eau.

Celle-ci dépend surtout de sa concentration en ions calcium et magnésium. La dureté de l’eau varie naturellement tout au long de l’année.

Pourquoi surveiller la dureté de votre eau ?

Pour vos utilisations doméstiques :

L’eau dure, donc une eau très dure peut causer des problèmes d’entartrage dans vos tuyaux et équipements. La température de l’eau exacerbe ce phénomène.

L’expansion de vos appareils électroménagers peut augmenter considérablement la consommation d’énergie. Plus l’eau est dure, plus l’efficacité des produits ménagers est mauvaise. Par conséquent, vous devrez augmenter leur utilisation et polluer davantage.

Pour votre santé :

L’eau douce peut présenter certains risques: L’eau déminéralisée agit comme un solvant dans le pipeline. Il dissoudra vos dépôts de chaux, puis dissoudra le plomb, le zinc et les autres métaux contenus dans le pipeline.

L’absorption de ces particules métalliques peut être nocive pour votre santé. L’eau douce est également riche en sodium, donc les personnes souffrant d’hypertension artérielle devraient éviter de la boire. Il a été constaté que les personnes atteintes d’eau dure ont une incidence plus faible d’infarctus du myocarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *