Categories Santé

Tendinopathie du biceps

Qu’est-ce que la tendinopathie du biceps ?

La tendinopathie du biceps implique une irritation suivie d’une inflammation du long chef du tendon du biceps, situé à l’avant du bras.

Il existe plusieurs types de tendinopathie : la tendinite, la tendinose, la paratendinite et la rupture du tendon. La tendinite fait référence à une pathologie inflammatoire, tandis que la tendinose désigne une affection dégénérative du tendon, qui s’accompagne parfois d’une inflammation. La paratendinite se produit lorsqu’il y a une inflammation dans la gaine qui entoure le tendon. La tendinopathie entraîne généralement une diminution de la fonction de l’articulation et du muscle concernés, en l’occurrence le tendon du biceps, un gonflement localisé, une irritation des tissus, une rougeur et une sensibilité, ainsi qu’une raideur matinale d’apparition progressive, qui dure généralement moins de 30 minutes. Les autres signes cliniques sont la douleur, la faiblesse et la limitation de l’amplitude des mouvements de l’articulation de l’épaule. Qu’attendez-vous pour faire traiter votre douleur par un ostéopathe ?

Quels sont les signes et symptômes de la tendinopathie du biceps ?

  • Diminution de la fonction musculaire et de l’articulation de l’épaule.
  • Rougeur, sensibilité et gonflement localisé autour du bras et à l’avant de l’épaule.
  • Raideur matinale de l’épaule durant moins de 30 minutes.
  • Douleur, faiblesse et limitation de l’amplitude des mouvements de l’épaule.
  • Crépitation et claquement dans et autour de l’épaule.

Quelles sont les causes courantes de la tendinopathie du biceps ?

La tendinopathie du biceps semble toucher davantage la population sportive âgée de 18 à 35 ans et les personnes de plus de 65 ans. Les athlètes pratiquant des sports nécessitant des mouvements répétitifs de l’épaule et du bras, en particulier des mouvements au-dessus de la tête, sont plus susceptibles de souffrir d’une tendinopathie du biceps. Les traumatismes directs à l’épaule et les pathologies de la coiffe des rotateurs dans des sports comme le rugby, le tennis, le baseball, la gymnastique, les arts martiaux et l’haltérophilie peuvent entraîner une tendinopathie du biceps.

La tendinopathie primaire du biceps implique l’inflammation du tendon du biceps dans la rainure bicipitale et se produit chez 5 % des patients. Dans le reste des cas, il s’agit d’un conflit secondaire du tendon qui s’accompagne d’une instabilité de l’omoplate et de l’épaule, ainsi que d’une laxité ou d’une tension capsulaire. La tendinopathie du biceps est souvent accompagnée d’autres pathologies de l’épaule, notamment un conflit de l’épaule, des lésions de la coiffe des rotateurs et une instabilité de l’épaule.

Lésions associées :

  • Pathologies de la coiffe des rotateurs
  • Instabilité de l’omoplate
  • Instabilité de l’épaule
  • Conflit de l’épaule
  • Bursite de l’épaule

Comment diagnostique-t-on la tendinopathie du biceps ?

La tendinopathie du biceps est diagnostiquée en comprenant les symptômes du patient grâce à une anamnèse approfondie. Il est ensuite procédé à un examen approfondi de l’articulation et des muscles de l’épaule par palpation et tests orthopédiques. L’examen pratique implique des mouvements actifs et passifs de l’épaule et du coude, suivis de tests de force des muscles et de tests de provocation pour charger le tendon du biceps et reproduire les symptômes.

Dans certains cas, l’imagerie peut être utilisée. Les techniques d’imagerie comprennent l’échographie, l’IRM et la radiographie à la recherche de signes de gonflement de la gaine du tendon et d’accumulation de liquide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *