L’infidélité est-elle un trouble psychologique ou un choix 

L’infidélité est-elle un trouble psychologique ou un choix 

En France, l’adultère est devenu monnaie courante. De plus en plus, les hommes et les femmes sont infidèles. Pendant que certains accusent leur partenaire ou une situation de la vie, d’autres assument pleinement ce choix. Quelles sont alors les causes de l’infidélité ? Serait-elle due à un trouble psychologique ou non ?

Infidélité, une contrainte ?

Certains hommes ou certaines femmes se retrouvent dans un schéma d’infidélité sans trop le vouloir. Ce sont ceux ou celles qui au début de leur relation s’étaient résolus à rester fidèles à leur partenaire. Ils ont été par la suite obligés de tromper à cause d’une situation.

C’est souvent le cas de ces hommes ou de ces femmes qui vivent dans une relation toxique. D’autres sont devenus infidèles parce que l’ennui a fini par s’immiscer dans leur couple. Avec le temps, les sentiments se sont donc tiédis. Enfin, il y a aussi dans le lot ceux ou celles qui trompent parce qu’ils ont été trompés.

Ces infidèles ne se sentent pas vraiment à l’aise dans une telle position. Ce sont souvent eux qui préfèrent les sites de rencontre adultère pour protéger leur couple. Encore faut-il être conscient des menaces sur ces plateformes. En effet, les dangers sur les sites infidèles ne manquent pas non plus.

L’infidélité, un choix ?

Pour certaines personnes, être fidèle ou infidèle relève beaucoup plus d’un choix. Ils ne voient donc pas l’infidélité comme un problème en tant que tel. Ce sont des gens qui ne sont pas vraiment pour la fusion amoureuse. Ils ou elles n’hésitent donc pas à passer à l’acte lorsqu’une personne les intéresse.

L’infidélité peut être également considérée comme un choix chez ceux qui le font juste par pur plaisir. En effet, certains hommes ou certaines femmes sont constamment dans le besoin de donner plus d’entrain à leur vie sexuelle. Cette volonté de satisfaire leur désir les pousse donc à aller d’un partenaire à un autre. Certes, ce choix peut avoir plusieurs causes. Cependant, il y en a qui le font juste pour s’éclater.

L’infidélité, un trouble psychologique ?

L’infidélité chez certaines personnes est due à des problèmes beaucoup plus profonds. C’est le cas de ceux qui ont vécu avec des parents infidèles pour la plupart du temps. Durant toute leur enfance, ils ont été moulés dans cette façon de faire. Bien que cela n’atteigne pas tout le monde, les victimes de l’histoire familiale ne prennent pas la fidélité comme une valeur.

D’autres ressentent un besoin d’être aimé, malgré qu’ils soient en couple. Ils sont dans un état de manque qui crée un vide à combler. Pour eux ou pour elles, voir ailleurs est la seule solution. Parmi eux, certains iront plus loin jusqu’à quitter leur partenaire. Les autres préfèrent rester dans cette position au lieu de divorcer, et ce, parce qu’ils finissent par séparer désir et sentiments.

Parmi le rang de ces infidèles, on retrouve aussi ceux-là qui ont été victimes d’un traumatisme. Par exemple, certaines femmes pendant leur enfance ont eu un père infidèle qui maltraitait leur mère. Quand elles se mettent à leur tour en couple, elles choisissent d’être infidèles par vengeance. Chez elles, tous les hommes sont simplement des infidèles, et il faut absolument leur rendre le coup.

En somme, les causes de l’infidélité sont vraiment nombreuses. On peut les classer en deux catégories : ceux qui le font délibérément et ceux qui pensent ne pas vraiment avoir le choix. Le problème est donc de deux ordres. D’un côté, il est dû au couple. D’un autre, il est relatif à soi même. Sur un plan moral, l’infidélité est perçue comme un choix de l’individu puisqu’on considère que celui-ci est pleinement conscient des conséquences de son acte. Sur le plan psychologique, c’est une mauvaise solution à un problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.